Le Tantra

Le Tantra – Qu’est ce que c’est ?   Les Origines du Tantra   Vieux de plus de 5000 ans, le terme Tantra désigne un ensemble de textes, rituels et doctrines qui sillonnent l’Hindouisme et le Bouddhisme. En sanskrit, le mot Tantra est traduit sous plusieurs formes : « règle », « lien », « trame », « chaîne d’un tissu » dont les […]

Le Tantra – Qu’est ce que c’est ?

 

Les Origines du Tantra

 

Vieux de plus de 5000 ans, le terme Tantra désigne un ensemble de textes, rituels et doctrines qui sillonnent l’Hindouisme et le Bouddhisme. En sanskrit, le mot Tantra est traduit sous plusieurs formes : « règle », « lien », « trame », « chaîne d’un tissu » dont les interprétations varient selon les différentes doctrines.

Il est très difficile de dater voire de situer les origines du Tantra dans la mesure où celui-ci est intimement lié à l’Hindouisme et à ses différents courants. Ce n’est pas une religion différente de l’Hindouisme et du Bouddhisme mais c’en est une forme particulière, régie par ses propres normes et par ses propres rituels, qui a marqué si profondément l’Hindouisme qu’il est difficile aujourd’hui d’en préciser les nuances.

Les rituels de ce courant spirituel qui s’est principalement développé en Inde, au Tibet, en Mongolie et au Japon visent « l’expansion de la conscience et la libération de l’énergie » (Swami Satyananda)au travers de postures Yoga, et de pratiques corporelles et méditatives.

 

Bien que différents dans leur philosophie et leur éthique, on retrouve aussi bien dans le Tantrisme Hindouiste que dans le Tantrisme Bouddhique la manipulation des énergies subtiles à travers les Chakras, les rites de dévotion, l’utilisation de mantras et de sutras et des exercices de yoga.

Ils conçoivent tous deux le Tantra comme une voie de pleine acceptation du monde et de divinisation de l’homme qui s’y réalise, ayant pour but de rétablir une vision sacrée et divine de la vie.

 

C’est une discipline extrêmement codifiée et régie par de nombreuses règles, nécessitant une pratique poussée et une longue initiation par un Maître qui va accompagner l’adepte tout au long de son cheminement dans la voie ardue et complexe qu’est le tantrisme.

Dans le Tantrisme Hindouiste, le principe fondamental du tantrisme repose sur le principe de la non-dualité.

 

Dans ce système spirituel, on considère que l’énergie masculine et l’énergie féminine sont la base de l’univers. L’énergie créatrice divine féminine est issue d’une essence masculine inactive mais consciente qu’elle vient complémenter, et c’est la fusion totale (physique, mentale et spirituelle) des forces masculine et féminine qui permet d’atteindre un état de conscience supérieure.

qu'est ce que le tantra

Le Tantra aujourd’hui  ou le néo-Tantra

 

Le Tantra tel qu’il est pratiqué aujourd’hui en Occident est l’héritier  du cheminement spirituel décrit ci-dessus transformé par les siècles, l’évolution de la société et les différents penseurs qui se sont interrogés sur le sujet.

 

Ce Tantra nouveau s’est débarrassé de son empreinte profondément religieuse et initiatique et s’ouvre à l’homme, sans frontières, sans castes, sans cette nécessité d’avoir baigné une vie entière dans la culture dont il est issu pour être appréhendé. Le néo-Tantra (comme il est appelé en opposition au Tantra dont il est issu) n’est donc plus un courant religieux codifié et règlementé. Il est ouvert à tous pour une ouverture au monde, il est ce qu’il cherche à enseigner.

Le néo-Tantra  s’offre comme une réponse à l’individualisme, au matérialisme et au consumérisme de notre ère de par l’ouverture au monde, à l’autre et à soi-même.

Le principe fondateur de non dualité ou non séparation qui fait le postulat de base du Tantrisme Hindouiste se retrouve ici au travers de cette volonté de redonner à l’homme sa place dans le tout, sa part de divin. Une réponse actuelle à une problématique actuelle.

  • Se défaire du mental
  • Se défaire de l’ego
  • Evoluer en conscience
  • Avoir conscience de soi
  • Avoir conscience des autres
  • Avoir conscience de l’univers
  • Etre présent.

Sont quelques exemples parmi les buts du néo Tantra.

La pratique du Tantra

 

La pratique du néo Tantra passe par l’expérience du corps. Du corps dans ses sensations, du corps dans sa mémoire, du corps dans son ancrage.

 

Danse, respiration, massages, voix, autant de pratiques pour mettre le corps en mouvement, en vibration, en éveil. Faire l’expérience de son corps pour faire l’expérience de soi, pour faire l’expérience de l’autre, pour faire l’expérience du monde. Pour éveiller sa conscience au tout.

Le corps est donc considéré comme départ, catalyseur, et réceptacle de l’énergie, à la fois ici et fondu dans le monde, à la fois un et tout.

Tout cela dans le but de se défaire des limites créées par soi-même, de se dresser face à l’univers nu de tout artifice dans l’acceptation la plus absolue de ce qui est. Une fois libéré des limites posées par le mental, les peurs et les traumatismes, le corps se révèle parfaitement à sa place dans ce qui l’entoure et permet d’éveiller l’être à la conscience de l’univers.

Sexualité et Tantra

 

Dans nos sociétés occidentales issues de la culture judéo-chrétienne, le rapport à la sexualité est entaché de la notion de tabou. Si depuis des décennies ce tabou se brise petit à petit, la sexualité est aujourd’hui utilisée comme force de vente avec une image consumériste qui crée chez l’homme comme chez la femme des imageries idéales et parfaites du sexe opposé. En occident, le sexe fascine et le sexe se consomme.

Rien d’étonnant donc, face à cette discipline qui met en avant l’expérience du corps, à voir coller au néo tantra l’image sexuelle qu’on lui attribue actuellement. Le tantra est vendu comme un outil de libération sexuelle et de tremplin vers l’orgasme parfait dans les gros titres des magazines féminins, et dans les moteurs de recherche on compte plus souvent le mot sexe que le mot spiritualité.

Mais la place de la sexualité dans le néo tantra est bien différente des conceptions purement physiques que l’ère moderne lui attribue.

 

Le néo tantra pose la sexualité comme un passage nécessaire non seulement dans la connaissance de soi-même mais dans la connaissance du monde. Energie vitale, énergie créatrice, l’énergie sexuelle est bien évidemment une force à connaître et à expérimenter, elle est outil de prise de conscience de l’être, de sa place en lui-même et donc dans l’univers. Elle est fondamentale dans l’expérience de son propre corps et dans l’expérience du monde.

Elle n’est donc pas une finalité, mais un moyen, encore une fois, de se débarrasser des artifices et d’embrasser pleinement la libération de soi nécessaire pour appréhender l’unicité de soi avec l’univers.

 

La pratique sexuelle n’est donc pas inhérente à la pratique du tantra. L’union des principes masculin et féminin illustrée dans l’imagerie du tantra par l’union physique de Shakti et Shiva est une représentation de la non dualité du monde, de l’union de l’humain au monde et n’est pas nécessairement la représentation d’une union physique homme/femme. Réduire le tantra à la pratique sexuelle revient à réduire le sexe à la pratique du plaisir vide de sens et revient donc à le laisser à la place que lui donne la société actuelle

Stages de Tantra

De nombreux formateurs proposent aujourd’hui des stages ou des sessions de tantra afin d’amener les personnes qui le souhaitent vers cette recherche personnelle et particulière.

Vous pouvez retrouver nombre de ces stages ici: Calendrier des Stages de Tantra

Pour cela, thérapeutes, médecins et praticiens de divers horizons formés à la pratique du tantra accueillent les pratiquants (tantrika) afin de les ouvrir à cette discipline lors de stages se déroulant sur plusieurs jours (ou lors de sessions ponctuelles d’initiation ou de massage), pouvant aussi bien s’agir de stages mixtes, de stages dédiés à l’homme, d’autres dédiés à la femme, ou encore de stages pour les couples en fonction de la volonté de chacun à explorer différentes facettes de lui-même. Toujours dans le but final de réunir chacune de ces facettes en une entité entière.

Fort de sa propre expérience, chaque formateur guidera le tantrika à sa façon dans le respect, l’acceptation et l’empathie.

Sources

Wikipédia : Tantrisme

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tantrisme

Study Buddhism : Donner un sens au Tantra

https://studybuddhism.com/fr/etudes-avancees/le-vajrayana/tantra-theorie/donner-un-sens-au-tantra/l-imagerie-du-tantra

Wikipédia : Tantra de Guhyasamāja

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tantra_de_Guhyasam%C4%81ja

Institut Symbiosis : Hindouisme, Tantra, Bouddhisme

http://institut-symbiosis.com/2014/02/hindouisme-tantrisme-bouddhisme/

André Padoux : Tantrisme

http://pierre.vergeot.free.fr/les-textes/padoux/TANTRISME%20(hindouisme)%20.htm

Almora : Tantrisme Hindou et Tantrisme bouddhique

http://www.almora.fr/fichiers/TANTRISME_HINDOU_ET_TANTRISME_BOUDDHIQUE.pdf

YogaNova : NéoTantra

http://www.yoganova.fr/tag/neo-tantra/

Advances Yoga Practices : le néo tantra

https://www.aypsite.ch/lecon_t065

Shivayoga : Tantra ou pas

https://shivayoga.fr/tantra-ou-pas/

Méditation France : Néo-Tantra : la voie de l’occident

https://www.meditationfrance.com/archive/2016/0100.htm

Silent Mind Tantra : Du Tantra, du sexe et autres considérations :

http://www.silentmindtantra.com/Silentmindtantra/Blog/Entrees/2013/12/12_Du_tantra,_du_sexe_et_autres_considerations.html

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *