L’Ikigai : Qu’est ce que c’est et comment trouver notre raison d’être avec cette méthode ?

Ikigai : la méthode japonaise pour trouver sa raison d’être

Il arrive des moments où la vie semble perdre un peu de son sens. On ne trouve plus son travail passionnant, on n’a pas l’énergie pour mener des projets en dehors. Si ces phases sont normales, le risque est qu’elles perdurent, ou reviennent sans cesse. Comment y remédier ? En trouvant votre véritable raison d’être. Il existe une méthode japonaise pour y parvenir, nommée Ikigai. On vous explique tout dans notre article.

L’Ikigai, une philosophie de vie

explication de l'ikigai en français

Plus qu’une méthode miracle, l’Ikigai est une véritable philosophie de vie.

Apparue au 14e siècle au Japon, elle consiste à trouver ce qui peut nous rendre heureux continuellement, toute notre vie. Puis à établir un plan d’action pour placer cette chose au centre de notre existence.

Pour mieux comprendre le concept, on peut se référer à l’étymologie du mot Ikigai : c’est la combinaison de ikiru (vivre) et kai (la réalisation de ce que l’on espère/ de ce que l’on attend). Chez nous, l’Ikigai est en quelque sorte “ce pour quoi la vie mérite d’être vécue”. Trouver son Ikigai, c’est donc trouver son idéal de vie. Puis s’en servir de moteur pour avancer dans l’existence avec une motivation constante. Ce qui ne signifie pas que l’Ikigai ne peut pas évoluer au fil de l’existence. Nous changeons constamment et notre idéal de vie peut donc lui aussi changer.

Comment donner du sens à sa vie avec l’Ikigai ?

Si tout le monde n’a pas trouvé son Ikigai, nous sommes nombreux et nombreuses à le chercher sans avoir mis ce mot dessus.

Dans notre travail et/ou nos passions, nous cherchons à donner du sens à notre vie. Chercher son Ikigai est un travail d’introspection pour découvrir sa passion, sa mission, son métier et sa vocation. Ces quatre éléments contribuent au bonheur et l’Ikigai, lui, se trouve au centre. A la rencontre de ces éléments. Pour trouver son Ikigai, il faut donc être très honnête sur nos aptitudes, nos goûts, nos besoins et nos envies. Ce travail sera très intéressant pour la connaissance de soi car on prend rarement le temps de réfléchir vraiment à cela. Qui plus est en se détachant de l’opinion de notre entourage et/ou de la société.

Comment trouver son Ikigai ?

Pour trouver son Ikigai, il faut surtout du temps. Se poser une heure en y réfléchissant ne suffit pas. Il faudra sûrement y revenir quelques jours plus tard et poursuivre la réflexion. Se laisser quelques semaines pour être certain.e d’avoir trouvé son Ikigai.

Le processus est plutôt simple. Vous allez remplir chaque catégorie du schéma ci-dessus. Le mieux est certainement de commencer par un brainstorming sur une feuille blanche : notez tout ce qui vous passe par la tête pour chaque catégorie. Puis faites un tri en évaluant chaque idée notée. Ensuite, il s’agit de laisser le cerveau travailler à ces questionnements en arrière-plan et y dédier un vrai temps de réflexion plus tard.

Les 4 questions à se poser pour trouver son Ikigai

Grâce au schéma de l’Ikigai, vous allez pouvoir répondre à 4 grandes questions pour y voir plus clair. Ce sont en fait les grands cercles extérieurs qui mènent à l’Ikigai. Vous n’êtes pas obligé.e de répondre à ces questionnements avec des phrases. Des mots-clés ou de courtes expressions suffisent.

  • Qu’est-ce que j’aime dans la vie ?

Une question très large ! Il ne faut donc pas hésiter à y répondre très largement. Vous pouvez par exemple noter ce qui est important pour vous, vos valeurs, les activités qui vous rendent heureux.se, etc.

  • Pour quoi suis-je douée ?

Là encore, la question est large. Vous pouvez y répondre en listant les compétences qui se trouvent sur votre CV (langues étrangères, logiciels, etc.). Mais aussi des choses plus “abstraites” comme les compétences humaines : motiver une équipe, résoudre les conflits, transmettre des idées, etc. Ou encore des talents créatifs : écriture, dessin, agencement, etc.

  • Qu’est-ce qui pourrait me permettre d’être rémunéré.e ?

Vous pouvez répondre à cette question avec votre emploi actuel mais aussi vos précédents. C’est aussi le moment d’imaginer comment vous pourriez mettre à profit d’autres compétences, en vendant un produit ou un service par exemple. Et ce que cette idée puisse aboutir à un vrai salaire ou seulement à un complément de revenus.

  • De quoi le monde a-t-il besoin aujourd’hui ?

Cette question peut trouver plusieurs échos : comment puis-je me rendre utile ? Quel impact positif puis-je avoir sur ma communauté ? Quelle trace voudrais-je laisser de mon passage sur Terre ? Que voudrais-je changer dans le monde actuel ? Un questionnement à mener en profondeur, en se laissant du temps, pour déterminer ce qui vous anime vraiment.

 

Après avoir mûri cette réflexion, vous pourrez remplir les parties “Passion, “Vocation”, “Profession” et “Mission” avec les mots-clés que vous aurez sélectionné. Votre Ikigai sera ce qui vous permettra de mêler les quatre. Allez-vous changer d’emploi ? Monter votre entreprise ? Une association ? Un collectif ? Les options semblent nombreuses à première vue mais vous y verrez beaucoup plus clair quand vous aurez trouvé le moteur de votre vie, c’est promis !

Les prochains événements à venir Salons bien-être, Zen et pleins d'autres proches de chez-vous