Le Développement personnel – Qu’est ce que c’est ?

Le Développement personnel, Qu’est ce que c’est ? Quels stages ? Quelle Histoire ?

 

Avant-propos: Nous tenons dans un premier temps à préciser que cet article tente de donner une définition du « développement personnel ». C’est un écrit non exhaustif (ce n’est pas pour rien que des livres entiers existent pour traiter du sujet), des choix ont donc été fait. J’espère que cet article vous éclairera sur le sujet. Bonne lecture 🙂

développement personnel ce que c'est

Qu’est ce que le développement personnel ?

 

Le développement personnel comprend tout ce qui est mis en œuvre afin d’unifier le corps et l’esprit.

Le but est de se connaître soi même, d’acquérir une maturité psychique toujours plus grande, de développer ses capacités et ses talents, de se réaliser pleinement, et d’améliorer sa qualité de vie. Ainsi, pour la revue Sciences humaines, « les techniques de développement personnel visent à la transformation de soi : soit pour se défaire de certains aspects pathologiques (phobie, anxiété, déprime, timidité), soit pour améliorer ses performances (mieux communiquer, gérer son temps, s’affirmer). ».

On entend parfois parler de recherche « d’actualisation de soi », comme étant le processus de développement de soi. Les travaux de Leclerc, Lefrançois, Dubé, Hébert et Gaulin (1998) révèlent 36 indicateurs d’actualisation regroupés sous 3 aspects.

  • « l’ouverture à l’expérience », c’est-à-dire le fait d’être conscient et en contact proche avec ce qui se passe en soi, dans sa relation aux autres et avec le monde en général
  • « la référence à soi », c’est-à-dire l’autonomie vis-à-vis de l’autre et de l’environnement, la stabilité dans son image de soi et le fait d’être sûr de ce que l’on est
  • une combinaison équilibrée entre « ouverture à l’expérience et référence à soi ».
    critères du développement personnel

Pour Martin Seligman et Christopher Peterson, 2002 (chercheurs en psychologie), la clé d’une vie pleine et épanouie consiste à utiliser les Forces (ou plus exactement les « Signature Forces » qui sont des pensées positives que vous pouvez retrouver au chap 5 sur cairn info) chaque jour dans les principaux domaines de sa vie pour accéder aux 6 vertus universelles qui sont : la sagesse et la connaissance, le courage, l’amour et l’humanité, la justice, la tempérance et enfin, la spiritualité et la transcendance.

Quelles sont les activités et méthodes de développement personnel ?

 

Liste non-exauhstive de différentes techniques de développement personnel :

  • Le Yoga : Yoga est un mot sanskrit signifiant, « union, joug, méthode » ou « mise au repos ».
  • Le Chamanisme : Aujourd’hui on parle surtout de néo-chamanisme; ou encore de core-chamanisme.
  • Le Tantra : Le terme Tantra désigne un ensemble de textes, rituels et doctrines qui sillonnent l’Hindouisme et le Bouddhisme
  • La Gestalt : La Gestalt est une thérapie psycho corporelle, voir un un art de vivre, dont le but est de reprendre contact avec soi même.
  • L’Équi-Coaching : L’Equi-Coaching, aussi appelé coaching assisté par le cheval, ou encore horse coaching, est une méthode d’accompagnement assisté par le cheval.
  • L’Ikigai : La méthode japonaise pour trouver sa raison d’être.
  • Les Accords Toltèques : Une sagesse ancestrale accessible à tous.

A qui s’adresse les activités de développement personnel ?

 

Cette démarche s’adresse à tout ceux qui souhaite s’épanouir, ou rechercher la santé mentale. Toute personne en quête de soi ou d’apnouissement personnel.

 

L’épanouissement personnel dans le monde de l’entreprise

Le premier à avoir introduit le développement personnel dans la sphère professionnelle est Abraham Maslow (1908-1970). En effet Maslow, comme Jung avant lui, met en avant le rôle et la place de l’environnement dans l’épanouissement personnel. Il a établi une pyramide des besoins, dont le sommet représente l’accomplissement de soi. Pour Maslow, une infime partie des hommes atteignaient ce seuil d ‘accomplissement (environ 1%), et elle était réservée aux strates supérieures de l’organisation hiérarchique de l’entreprise. La masse des employés, ne pas dépassant pas le stade de sécurité d’emploi et des bonnes conditions de travail.

Sumantra Ghoshal, de la London Business School, et Christopher Barlett, (professeurs en management de la Harvard Business School), écrivent en 1997, que les entreprises doivent admettre que le l’épanouissement et le bien être de chacun créés de la valeur. Aujourd’hui, nos perspectives de carrière ont changé. On recherche avant tout son bien-être personnel, en même temps que son développement professionnel, plutôt que d ‘améliorer son statut hiérarchique dans une entreprise. Ainsi on trouve aujourd’hui des programmes pour encourager le bien-être au travail au sein des entreprises. Dans le but de motiver les employés et créer des bonnes conditions de travail, ce qui optimise la satisfaction, la motivation, fidélise les employés et développe la capacité d’innovation, et donc augmente la productivité de l’entreprise. Autant dire que c’est du gagnant-gagnant.

Histoire et origines du développement personnel

 

Sans être appelé comme tel, le développement personnel a toujours existé. On en trouve des traces dans la philosophie antique avec Socrate et Platon, au travers du stoïcisme, de l’épicurisme, du bouddhisme et de la religion. La preuve en est avec des écrits de Marc Aurèle, empereur romain ainsi que philosophe stoïcien (121-180 après JC) :

« Mon âme ! Quand seras-tu donc bonne et simple, sans mélange et sans fard ? (…) Quand renonceras-tu à ces folles cupidités et à ces vains désirs qui te font souhaiter des créatures animées ou inanimées pour contenter tes passions, du temps pour en jouir davantage, des lieux et des pays mieux situés, un air plus pur, et des hommes plus sociables ? Quand seras-tu pleinement satisfaite de ton état ? Quand trouveras-tu ton plaisir dans toutes les choses qui t’arrivent ? Quand seras-tu persuadée que tu as tout en toi ? ». Ce qui montre bien que nos préoccupations d’aujourd’hui n’ont pas changé depuis des siècles !

En Inde, il a pris forme à travers le yoga, afin d’aider les êtres à élever leur âme et à vivre pleinement leur vie. Le yoga c’est rapidement étendu en Chine. Cette pratique arrivera en occident dans les années 1930, mais elle est perçue au départ comme un moyen de soulager les douleurs, de détendre le stress et de devenir zen. On est alors loin des origines du yoga !

 

Les docteurs précurseurs des techniques d’épanouissement personnel sont Alfred Adler (1870-1937) et Carl Gustav Jung (1875-1961).

  • Carl Gustav Jung, a grandement contribué à l’arrivé du développement personnel comme on l’entent aujourd’hui, avec sa théorie de l « ‘individuation ». C’est un processus de différenciation psychologique qui consiste à se différencier des archétypes de l’inconscient collectif, dans le but d’harmoniser les rapports du conscient avec l’inconscient et ainsi le développement de la personnalité de l’individu.
  • Alfred Adler, qu’en à lui, élargit le rôle de la psychologie au-delà de son rôle thérapeutique. Il pense que les aspirations de l’homme vont plus loin. Il est ainsi à l’origine du concept de « style de vie », qui est une approche individuelle, et personnelle de la vie, où l’on se forge une image de soi, afin d’affronter ses problèmes.

Ainsi le développement personnel d’aujourd’hui a vu le jour aux États Unis, en 1960. Il s’inscrit dans le mouvement de contre culture américaine des années 1960, marqués par la crise économique et la libération des mœurs, la recherche de la connaissance de soi, la redécouverte du rapport à l’autre, de son corps et de ses exigences, et l’idée de renouer avec la nature. A cette époque, voit le jour de nouvelles méthodes psycho-thérapeutiques pour favoriser le l’épanouissement personnel.

Quels sont les différents courants du développement personnel?

Voici donc les différents courants liés aux différentes approches et techniques d’épanouissement personnel :

  • Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) 1924
  • La méthode Coué (1926)
  • La psychologie humaniste (1943)
  • La pensée positive (1952)
  • L’analyse transactionnelle (AT) (vers 1960)
  • Le coaching ou mentorat (vers 1970)
  • La programmation neurolinguistique (PNL) (1973)
  • La psycho-sociologie des stades de vie (1978)
  • La psychologie positive (1998)




Sources :

http://kpsens.com/les-origines-modernes-du-developpement-personnel/

http://www.scienceshumaines.com/developpement-personnel_fr_12648.html

https://www.cairn.info/revue-humanisme-et-entreprise-2009-4-page-29.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppement_personnel


Les prochains événements à venir Salons bien-être, Zen et pleins d'autres proches de chez-vous