Le Chamanisme – Qu’est ce que c’est ? Présentation par Florent Dechoz

Qu’est-ce que le chamanisme ? Le chamanisme est sans doute la première médecine de l’humanité. Les pratiques chamaniques auraient entre 50 et 60000 ans. Le chamanisme est répandu aux quatre coins de la planète. Avec l’émergence des religions, le chamanisme fusionne de façon plus ou moins visible avec les pratiques religieuses qui s’en inspirent. Le chamanisme crée […]

Qu’est-ce que le chamanisme ?

Le chamanisme est sans doute la première médecine de l’humanité.

Les pratiques chamaniques auraient entre 50 et 60000 ans.

Le chamanisme est répandu aux quatre coins de la planète. Avec l’émergence des religions, le chamanisme fusionne de façon plus ou moins visible avec les pratiques religieuses qui s’en inspirent.

Le chamanisme crée une relation tangible entre le monde terrestre visible et le monde invisible des esprits. Ces mondes invisibles (ils sont nombreux), mettent le monde terrestre en contact avec sa nature spirituelle. La perte de contact ou d’harmonie avec elle va produire des désordres de santé plus ou moins important. L’état de non santé peut se voir au niveau d’un individu, d’un groupe d’individus, d’une société, de la planète.

Les connaissances chamaniques permettent au chamane de rétablir un lien et une harmonie avec les mondes invisibles, afin de recréer une adéquation entre la nature profondément spirituelle de l’homme et sa fonction dans sa dimension horizontale d’être incarné.

chamanisme - institut arc en ciel

Le chamanisme en Europe : Néo-chamanisme

Le chamanisme en Europe a une histoire bien sombre; dès le XIIème siècle, l’église cherche à asseoir son pouvoir sur les peuples et va organiser une chasse aux sorcières qui durera jusqu’au XVIIIème siècle. L’Europe entière se trouve alors vidée de son chamanisme ancestral d’origine celte (pour sa plus grande part). La médecine européenne sombrera dans le néant avec toutes ces femmes et ces hommes de connaissance passés au bûcher.

Cette terreur se propagera avec la découverte des Amériques où sera perpétré le plus grand massacre dans l’histoire de l’humanité (les historiens n’ont pas de chiffre exact, mais l’estimation est effroyable…). Les chamanes amérindiens ont souffert le même traitement que nos chamanes européens de l’époque. Par chance, la forêt amazonienne et les montagnes ont offert un refuge salutaire et protecteur aux traditions et sagesses anciennes. Même en Amérique du nord et du sud, le chamanisme a dû se protéger de l’incompréhension et de la barbarie de l’homme blanc. Ce n’est que dans les années 1990 que les chamanes amérindiens ont jugé que le monde occidental était prêt à redécouvrir le sens profond qui unifie l’humanité à la planète Terre qui la porte. En même temps, cela devenait une urgence écologique collective.

C’est ainsi que les premiers chamanes sont venus redéployer une capacité de reliance et de connaissance à l’esprit de la terre d’Europe.

Aujourd’hui beaucoup a été fait et beaucoup reste à faire. Mais de nombreux thérapeutes, chercheurs, scientifiques explorent en eux-mêmes ce que les traditions nous transmettent de meilleur.

Certains appellent ce mouvement Néo-chamanisme, pourquoi pas ? Au-delà du nom c’est un véritable mouvement de conscience qui nous oblige à évoluer pour dépasser la crise qui est devenue mondiale. Cet état de crise peut être vécu individuellement lors d’une dépression, et c’est sans doute par l’évolution de conscience individuelle, que l’état de crise mondial sera dépassé.

Que propose l’Institut Arc en Ciel ?

  • Les stages ponctuels sont animés par Florent DECHOZ

Ils permettent de découvrir les outils de bases du chamanisme à travers les voyages chamaniques au son du tambour. Les états de trans légères permettent d’ouvrir les portes des autres mondes et de recevoir les premières initiations.

Deux sujets sont à découvrir :

  • La récupération et l’alignement de l’Âme
  • La perte gémellaire intra-utérine et son approche de soins par le chamanisme

Ces stages et les dates sont à découvrir sur le site web de l’Institut : institutarcenciel.com

  • Le programme complet se déroule sur 3 ans à raison de 3 sessions de 5 jours par an.

L’enseignement se base sur les pratiques chamaniques, la psychologie humaniste et les transmissions esséniennes.

Ce triptyque d’enseignement est unique en France, il vise à aider chacun à fluidifier et révéler le génie créatif que chaque individu contient, qui éclaire le sens de l’incarnation.

Le Mas de Mestre (Sommières dans le Gard) accueille les étudiants et l’équipe pédagogique.

Vous trouverez toutes les informations sur notre site web :

institutarcenciel.com-formation

 

Prochaine rentrée du programme de 3 ans :

Du mercredi 7 au dimanche 11 novembre 2018Florent Dechoz

Florent Dechoz a développé les outils de soins originaux en chamanisme sur le traumatisme de la perte gémellaire intra-utérine. Il est acupuncteur, ostéopathe, interprète jungien de rêves.

Depuis près de 15 ans il suit un chemin initiatique chamanique et essénien. Depuis 2012 il accompagne des groupes de récupération et d’alignement de l’âme.

Il est fondateur de l’Institut Arc en Ciel.
Il est auteur du livre: « l’Expérience chamanique, sortir des traumatismes et retrouver la puissance créatrice de son âme » aux Editions Véga  (avril 2016)

4 comments

  1. Braun

    Bonjour Mons Dachez
    Organisatrice du salon spirituel et divinatoires Cap DAgde 3/4 novembre 2018
    Je souhaiterai une conférence de votre part sur le chamanisme
    Pourriez vous me contacter pour connaître votre disponibilité .
    Bien à vous
    BRAUN 0631842426.

    1. Bonjour,

      Je vous remercie de vos commentaires, cependant je m’interroge sur votre intention. Vous parlez de mensonge, je n’en vois pas. Certes j’utilise le mot chamane, car il est devenu aujourd’hui un terme générique ; même au cœur de l’Amazonie, le Uwishin Shuar avec qui je travaillais il y a 10 ans utilisait lui-même le mot chamane pour parler de sa fonction, (même si le nom traditionnel est Uwishin pour lui).
      Au Canada est ce que tous les « hommes médecines » se reconnaissent dans ce « titre »… je n’en suis pas certains.
      Pour ma part je ne me définis jamais comme chamane puisque je ne viens pas de la tradition Toungouse de Sibérie. D’autre part je vous rejoins bien sur le fait que la récupération en France des traditions ancestrales est parfois bien mal rendue. C’est à ce titre que je ne vais pas sur ces lieux de regroupements. Et en même temps certains festivals français accueillent sur cette terre d’Europe traumatisée des « chamanes » de multiples traditions qui viennent rouvrir plus de conscience spirituelle par leurs soins. Pour la France c’est un grand pas pour pacifier et reconnecter la nature spirituelle de l’Homme, là où les églises ont échoué.

      Bien qu’Européen de souche je porte la blessure de ce terrible génocide Amérindien dans mon ADN, et l’époque exige à mon sens de poursuivre la pacification de toutes ces plaies et de cette histoire tragique. Chacun détient sa vérité sur ce qui est ou n’est pas LA vérité ; vous et moi connaissons la relativité de LA vérité.
      L’Institut Arc en Ciel et moi-même, nous utilisons certains outils chamaniques universels, sans se référer à une tradition spécifique. C’est notre choix, et en pleine conscience. Nous transmettons de la façon la plus pure possible les lois de soins en relation avec les énergies visibles et invisibles. La tradition Essénienne qui est ma voie principale de transmission, détient également une sagesse spirituelle porteuse d’évolution de conscience individuelle et collective.

      Il est pour moi évident que nous portons tous nos blessures personnelles et collectives, mais tous nous essayons de vivre une expérience de vie qui amène vers un éveil de conscience et de liberté. J’honore les traditions anciennes d’avoir su traverser 6 siècles d’oppressions, et je me positionne dans ma pratique d’enseignement et de transmission spirituelle de guérisseur en faisant appel à l’universalisme de ces forces spirituelles de guérison et de transformation. Chacun nous marchons notre chemin, le mien est relativement éloigné de transmissions ethniques et ancestrales fortes, mais proche de ces voies spirituelles universelles. D’autres suivent un chemin plus assujetti à une voie traditionnelle spécifiée (Algonquin, Shipibo, Maya, Aborigène…etc). Au bout de ces voies qui peuvent apparaître si différentes, je caresse l’espoir que chacune de ces voies marchent le même chemin du Cœur et de l’Amour altruiste et inconditionnel.

      Que la Lumière et la Paix reflète nos Âmes bienveillantes en chemin pour le meilleur de l’évolution de l’humanité.

  2. ott

    Bonjour,

    Comment peut on écrire de tels mensonges ???? Encore une fois pour faire du fric facilement sur le dos des Amérindiens qui ont déjà tellement souffert, c’est les faire souffrir à nouveau !!! Vous mélangez tout !
    Tout d’abord les amérindiens d’Amérique du nord ne sont pas des chamanes mais des hommes médecines, d’ailleurs ils n’apprécient pas être appelés de la sorte et ils ne travaillent pas de la même manière! Il est crucial de véhiculer un discours précis sur la culture autochtone aux Européens la plupart fort ignorant du sujet.
    Le chamanisme est originaire de Mongolie et de Russie, en France nous avions les druides.
    Merci de lire les articles en clicquant sur les liens ci-dessous:

    https://mushum.com/lhomme-et-femme-medecine-notre-apprentissage
    https://mushum.com/medecine-amerindienne-chamanisme-nouveaux-chamans-chamanes
    https://mushum.com/lhygiene-mentale-des-nouveaux-chamans-ou-chamanes

  3. Bonjour,
    Je travaille avec un Homme médecine des 1ères Nations d’Amérique et nous aimerions apporter des rectifications à votre article.
    Sachez qu’il n’existe pas de chamanes en Amérique uniquement en Sibérie et en Mongolie et leur pratique est différente de celle utilisée par les Hommes médecine amérindiens.
    Ce n’est pas une question de langage mais bien de pratiques. Les Hommes médecines ne pratiques pas de relations avec les mondes subtiles pour leur soins mais avec l’énergie de la Terre, ce qui est différents. Aussi ils pratiques les techniques ostéo-articulaires, les techniques énergétiques avec l’énergie de la Terre toujours et non la leur, l’herboristerie et le psychologique et spirituel.
    Donc rien à voir avec ce dont vous parlez dans votre article.
    Voici des articles qui vous renseigneront avant de diffuser de fausses informations qui ouvrent la porte aux mélanges de cultures et de pratiques anciennes et pou lesquelles certains n’hésitent à utiliser pour faire de l’argent sur le dos des gens.
    https://mushum.com/lhomme-et-femme-medecine-notre-apprentissage
    https://mushum.com/medecine-amerindienne-chamanisme-nouveaux-chamans-chamanes
    https://mushum.com/lhygiene-mentale-des-nouveaux-chamans-ou-chamanes

    Si vous avez besoin de plus d’informations je suis joignable sur le site de la Fondation http://www.mushum.com
    Dans l’espoir que votre article sera rectifié avec les bonnes informations, sinon c’est un manque de respect total envers ces anciens peuples et les Hommes médecines d’Amérique.

    Bien à vous
    Sylvain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *