Cancer : se soigner autrement

Cancer : se soigner autrement L’approche globale de Frank Oehlenschläger    Parmi les centaines de livres consacrés au cancer -il en paraît des dizaines chaque année- quelques-uns émergent par leur caractère exceptionnellement intéressant. Guérir le Cancer Autrement, de Frank Oehlenschläger, paru en 2016 aux Éditions Alpen, est l’un de ces précieux ouvrages à mettre entre les […]

Cancer : se soigner autrement

L’approche globale de Frank Oehlenschläger 

 

Parmi les centaines de livres consacrés au cancer -il en paraît des dizaines chaque année- quelques-uns émergent par leur caractère exceptionnellement intéressant. Guérir le Cancer Autrement, de Frank Oehlenschläger, paru en 2016 aux Éditions Alpen, est l’un de ces précieux ouvrages à mettre entre les mains de qui veut non seulement « soigner » mais surtout « guérir » (de) cette maladie.

 

cancer guérir autrement

L’approche de l’auteur, en relation directe avec sa pratique thérapeutique, est holistique, c’est à dire globale.

C’est avec joie que nous annonçons aux lecteurs la publication régulière dans ce webzine de chroniques de Frank Oehlenschläger, consacrées à la maladie, au cancer mais pas seulement, mais surtout à la santé et à sa préservation.

webzine sante quantique

Cet auteur est d’abord un scientifique et un praticien, dont la carrière est ainsi résumée par son éditeur : « Docteur en Biochimie théorique et appliquée, Heilpraktiker, chercheur et praticien en thérapies complémentaires personnalisées. Un parcours exceptionnel du plus haut niveau : « Le Dr Frank Oehlenschläger a étudié la biochimie avant d’effectuer se thèse sur le sida sous l’égide du Prix Nobel de chimie Prof. Manfred Elgen. Il rejoint Rhône-Poulenc où, pendant quinze ans, il est directeur de recherche, travaille sur des entités chimiques prometteuses contre le cancer et autres maladies, et teste ces nouvelles molécules sur l’être humain. Il quitte Sanofi en 2010 pour effectuer la formation de Heilpraktiker en Allemagne et ouvre son cabinet de naturopathie à Concarneau en 2013. Le nombre grandissant de personnes atteintes d’un cancer dans son cabinet l’a poussé à s’occuper de plus en plus de cette maladie ».

Précision utile sur la profession de Heilpraktiker : il s’agit d’un « praticien de santé reconnu en Allemagne, possédant presque les mêmes droits et obligations qu’un médecin. Cette profession existe depuis 1939 et est fortement ancrée dans le système de santé allemand et plébiscitée par la population allemande. Pendant sa formation de Heilpraktiker, Frank Oehlenschläger était l’assistant de Joachim Henke, un Heilpraktiker doté d’une expérience professionnelle de 42 années, un grand spécialiste de l’homéopathie et de l’auriculothérapie »1.

Le livre de Frank Oehlenschläger s’adresse à tous. Au thérapeute, au médecin, dont la préoccupation par rapport au cancer est de « soigner » cette maladie. Mais d’abord au patient lui-même, d’où ce ce mot important, « guérir », un terme que précise, dans sa préface, le Dr Yves Cornette de Saint Cyr : aborder le sujet du cancer « demande du courage, car le cancer suggère toujours, sinon la précarité de la vie, en tout cas sa fragilité intrinsèque.

Même si des progrès médicaux ont rendu cette rencontre moins dure, elle impose quand même un certain combat pour guérir, dont le succès dépend aussi de la participation du sujet concerné. Cet aspect n’apparaît malheureusement pas dans les statistiques scientifiques, qui parlent d’ailleurs plus de contrôle du cancer que de sa guérison. Cela est particulièrement le cas quand il s’agit d’évaluer l’effet de traitements. Il faut comprendre que ceux-ci n’assurent qu’une partie du combat, l’autre part et non la moindre, est l’action du système immunitaire. La guérison totale reste toujours le fait de la Nature. Aussi quand Frank Oehlenschläger dit guérir autrement, il exprime autant, le mérite de traitements médicaux bien adaptés, que la contribution active du malade trop souvent négligée ».

Alors que trop souvent les traitements son choisis et, de fait, imposés aux patients par les professionnels, sans que les premiers intéressés puissent donner leur avis de façon éclairée, le premier objectif de notre auteur est de donner au malade des informations précises, actualisées, scientifiquement validées sur le cancer, ses causes, et les différentes façons de le soigner. Ainsi le patient pourra-t-il adhérer en connaissance aux protocoles de soin qui lui seront proposés.

Découvrez Gratuitement les deux  premiers magazines :

https://optimagtv.learnybox.com/inscription-offre-gratuite/webzine optimag

L’ouvrage s’organise donc en trois parties. La première concerne la cancérogenèse : les causes du cancer, comment une tumeur se développe, les facteurs de risque qui le favorisent. La seconde partie expose les thérapies de la médecine conventionnelle, concernant spécialement le cancer de la prostate et le cancer du sein, avant d’ouvrir une « discussion critique de la chimiothérapie ». La troisième et dernière partie du livre présente « les thérapies alternatives contre le cancer » et d’abord ce qu’il appelle « la thérapie de base » : celle-ci « a comme unique objectif de rééquilibrer notre corps, de regagner l’homéostasie dont nous avons besoin pour guérir toutes les maladies chroniques. C’est valable pour le cancer mais aussi pour les autres maladies de civilisation. Une thérapie spécifique contre le cancer appliquée à un corps complètement déséquilibré n’a aucun sens. Le rééquilibrage physique (et psychique) durera des mois, des années, un processus long, non-linéaire, qui demande de la patience, du courage et de la confiance de patient envers soi-même et son thérapeute. Il est possible que la thérapie de base suffise déjà pour guérir votre cancer, mais souvent il faudra aller encore plus loin – ce que nous allons découvrir dans les chapitres suivants ».

Tableau récapitulatif de la thérapie de base1

TRAITEMENT POINTS IMPORTANTS
Stimuler les organes éliminatoires -foie:phytothérapie, lavement café

-reins : boire (!), phytothérapie

-peau, système lymphatique, poumons

Rééquilibrer le système hormonal -thyroïde : hypothyroïdie

-dominance à l’œstrogène

-glandes surrénales : carence en cortisol

Assainir l’intestin -faire une analyse des selles

-rééquilibrer la flore intestinale

-régénérer les muqueuses intestinales

Pas de carences en substances vitales -minéraux : magnésium, calcium

-éléments traces : sélénium, zinc

-antioxydants (!)

-vitamines

Combattre les infections persistantes -affaiblissent système immunitaire

– consomment des ressources

Rééquilibrer les neurotransmetteurs -faire une analyse urinaire métabolites

-supplémenter si nécessaire

Réduire les inflammations chroniques -maladies auto-immunes

-foyers d’inflammation

-thérapie anti-inflammatoire (plantes)

Stimuler les mitochondries -éviter la fermentation du sucre

-apport en antioxydants

Supprimer les déchets mentaux -apprendre le détachement

-vivre en pleine conscience

-faire son chemin

-accepter les changements

-combattre le stress chronique-dissoudre les traumatismes

Frank Oehlenschläger présente enfin les méthodes alternatives les plus courantes : alimentation, plantes, nutriments, molécules non brevetées ainsi que « les nouvelles thérapies anticancer prometteuses comme les virus et bactéries oncolytiques, l’hyperthermie locale et générale et bien d’autres ».

Quelles sont les perspectives pour l’oncologie d’aujourd’hui et de demain : « comment guérir cette maladie ? Comment la prévenir ? Que penser des thérapies conventionnelles (opération, radiothérapie, chimiothérapie) ? Y a-t-il des alternatives sérieuses ? Et finalement, la question fondamentale : quelle sera l’oncologie de demain ? La réponse est claire : ce sera une oncologie holistique, une oncologie qui s’adapte à chaque patient et à son historique, une oncologie qui n’exclut aucune option thérapeutique. De plus en plus de médecins et thérapeutes utilisent le terme d’oncologie intégrative pour cette nouvelle approche du cancer : pour être très clair : l’oncologie intégrative n’exclut aucune thérapie sérieuse : les thérapies conventionnelles y trouvent leur place comme les thérapies dites intégratives »1.

Frank Oehlenschläger est l’un de ces thérapeutes qui développe une approche holistique de la maladie : « comprendre, écrit-il dans sa préface, comment et pourquoi une maladie se développe est la première étape de la guérison ! Tout le monde connaît les facteurs de risque -tabac, alcool, obésité, sédentarisme, alimentation, stress chronique, traumatismes psychiques… Des études épidémiologiques existent sur la majorité de ces facteurs ». Notre environnement par les dégradations massives qu’il présente est l’un des facteurs majeurs du développement de nombreuses maladies dont particulièrement le cancer : « le terme “environnement” est, précise l’auteur, à utiliser dans son sens large : environnement naturel, social, psychique et physique, micro-environnement et macro-environnement. Les “déchets mentaux” (stress, anxiété et autres) sont aussi importants que les métaux lourds, perturbateurs endocriniens et pesticides. Un corps chargé de toutes sortes de polluants va un jour manifester la maladie – soit en développant une maladie physique, soit une maladie psychique ».

« Des études scientifiques, poursuit-il, démontrent le lien entre l’activation de nos gènes par les déchets de toutes sortes. Cette nouvelle discipline de la génétique s’appelle “épigénétique”. Elle explique pourquoi un traumatisme sévère ou une surcharge du corps par des toxines peut favoriser le développement du cancer et/ou d’autres maladies chroniques. L’épigénétique donne une toute nouvelle dimension à la vieille théorie de la médecine humorale d’Hippocrate ; elle montre comment notre environnement peut impacter directement le fonctionnement de nos gènes ».

Article JM Vaysse

Cet article est tiré du Webzine Santé Quantique pour plus d’infos et d’articles : https://optimagtv.learnybox.com/presentation-des-webzines/

webzine sante quantique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *